(0)
(0)
Retour vers les news

Las Lloronas sort son album ‘S O A K E D’ (vidéo)

09 novembre 2020

Avec leur premier album « S O A K E D » (sorti le 7 novembre 2020) , Las Lloronas nous livrent sans pudeur un album combinant la chair, les graines, la peau, les paroles et les mélodies venant tout droit de notre fort intérieur, de leurs recoins étranges, féroces et doux. Cet album est le fruit de plus d’un an de création, gorgé de peurs, de peines, et de joie. Il est à leur image, il prend position, il occupe l’espace, et se veut autant puissant et audacieux que honnête et vulnérable.

Faute de concert de sortie en novembre, les musiciennes ont enregistré une vidéo où elles parlent du processus de création de leur album, de leur musique, du soutien qu’elles ont reçu depuis le début de leur aventure et de leurs espoirs pour le futur.

 

 

Le concert de sortie de CD est reporté aux 6 et 7 février 2020, mais…

l’album ‘SOAKED’ est à présent disponible partout et est en vente ICI !

Elles ont commencé comme musiciennes de rue, mais 3 ans plus tard, le trio bruxellois Las Lloronas est devenu l’un des secrets musicaux les mieux gardés de la capitale. Avec leur mélange atypique de mélodies acoustiques et de slam, ces trois femmes séduisent sans effort amis et ennemis. Leur premier véritable album « Soaked » en est la preuve.  Elles nous plongent dans des textes intimes, imprégnés de belles harmonies et de mélodies mélancoliques. Au cours de leurs représentations, les Lloronas exposent leur âme dans des moments de forte vulnérabilité, oscillant entre lamentation, rêverie et cri de guerre.

 « Nous sommes inspirées, depuis le tout début, par un élément fascinant qui relie de nombreuses musiques folkloriques de différentes cultures: C’est cette faculté à exprimer des émotions pures et profondes, et qui résulte en une musique brute, crue, qui vient des tripes. C’est cette force qui permet aux musicien.nes et spectateur.rice.s de vivre une expérience commune, et d’être imbibé.e.s (soaked) dans une sensation qui va au-delà des mots pour parler droit au corps. Cette expérience, on la vit dans des petits cafés, sur les places de villages ou dans la chaleur d’un salon. Les gens chantent et dansent les uns pour les autres, la musique y est à la fois catharsis et célébration, et se partage et se consomme non pas comme un objet commercial, mais bien comme une expérience humaine qui remonte à l’origine du monde. »

Plus d’info sur le trio Las Lloronas